Buzz Marketing - Viral Référencement

Comment le Marketing viral pourrait tuer votre présence sur Google

recherche marketing
Ecrit par Thibault

Cet article est très intéressant mais est plutôt long. Si vous n’avez pas le courage de tout lire, allez voir la conclusion, elle vous donnera peut être envie d’en savoir plus sur les notions de « profil de lien » et « d’analyse temporelle » des liens.

Les dangers de la manipulation des médias sociaux

 

Au cours de l’année précédente, les référenceurs (en anglais SEO, Search Engine Optimizer) ont de plus en plus focalisés leur attention sur les medias sociaux, cherchant des moyens de manipuler des sites comme les Digg-like afin d’augmenter leur trafic.

Digg      Les digg-like

Le but est de présenter du contenu qui encourage à la discussion, espérant une vague des liens naturels vers le contenu en question. Le problème est que cette méthode pourrait faire bien plus de mal que de bien à un site. Ce n’est pas le trafic lui-même qui est particulièrement préjudiciable.
Disons-le clairement, le trafic des médias sociaux, pour la majorité, est tout à fait inutile et sert seulement à faire chauffer le processeur et à utiliser la bande passante du serveur.
Il s’agit d’un trafic qui ne clique pas sur les publicités ou n’achète pas vos produits. Ce sont des visiteurs avides d’informations et intéressés seulement par une visite passagère. Ils s’en vont aussitôt cette information obtenue.
Cependant, beaucoup de référenceurs voient le marketing viral comme un très bon moyen de développer des liens naturels pourvu que le contenu fourni soit discuté, et ainsi se sont concentrés sur cette technique – ignorant les dangers que cela peut engendrer.

Trop et trop vite

 

Google SandboxLe Google Sandbox  (le bac à sable de Google) est un concept qui a fait son apparition aux alentours de Pâques 2004. L’effet initial était que le volume des liens pointant vers le site n’avait plus un impact aussi rapide au niveau de son positionnement que celui escompté, comme si Google avait appliqué un nouveau filtre sur des liens.

 


Depuis le terme désigne une gamme de filtres destinés à empêcher les nouveaux domaines de recevoir la totalité des avantages du développement d’un nombre importants de liens entrants.  En réalité, un nombre trop important de liens peut même avoir l’effet inverse, faisant ainsi descendre le site Web dans le classement de sorte à ce qu’il ne puisse même pas ressortir sous son propre nom.
Le danger de lancer une campagne de marketing viral pour un nouveau site est clair : trop de liens de sources non fiables peuvent réduire sa visibilité à long terme sur Google.
Cependant, ce ne sont plus seulement les nouveaux sites Web qui peuvent avoir ce genre de problème. En effet, les nouveaux domaines ont un faible profil de liens.

Les profils de lien

Pour être bref, un site Web possédant un profil dont la source des liens paraît relativement naturelle a plus de chance de se classer sur le long terme sur ses mots-clés dans les moteurs de recherche.
C’est ce qu’on appelle le « profil de liens ». Et c’est ce profil de liens naturels que beaucoup de référenceurs essayent de fournir par l’intermédiaire des campagnes virales.
Au début l’idée d’une campagne virale axée sur le développement de liens peut sembler séduisante (le développement de liens a fait exploser le nombre de campagnes de « marketing viral ») mais le problème est que les personnes s’engageant dans de telles activités perçoivent seulement la moitié des choses. Après tout, un profil de lien n’est pas qu’un simple instantanée des liens du site aujourd’hui – il s’agit surtout d’un enregistrement historique de tous ses liens, ce que Google maîtrise déjà bien.

Voici un bon profil de lien (en rouge les liens achetés ou de mauvaise qualité) :

Liens ok

Et voici un mauvais profil de lien :

Liens pasok

L’analyse temporelle des liens

En mars 2005, Google a déposé publiquement un brevet sur l’information historique qui a montré que le moteur de recherche cherchait des manières d’accroître un nombre déjà important d’indicateurs de modèle sur le Web. La différence principale avec les demandes de brevet précédentes est que ce brevet s’applique en particulier à un comportement historique.
Rand Fishkin (de SEOmoz) a déjà posté un excellent résumé de la façon dont ceci peut être appliqué pour déterminer la pertinence d’un site Web – à travers l’analyse temporelle de la croissance des liens et du contenu (l’augmentation du contenu de l’information). Le résumé de Randy était impressionnant, parce que la position d’un site pour les mots-clés visés devient dépendant non seulement du type de liens développées dans ce but actuellement – mais de la façon dont ils ont été développés par le passé.

 

Un exemple ici de modèle avec Wikipedia :

  Tendance des liens Wikipedia


Ce modèle parle par exemple du nombre de nouveaux liens et du nombre de nouvelles pages.
Ici l’exemple de DMOZ :

Tendance des liens DMOZ

L’inconstance dans les modèles peut avoir comme conséquence une perte de présence dans les résultats de recherche sur Google, comme illustré nettement avec les exemples de Wikipedia et DMOZ.

Les dangers des profils de liens de mauvaise qualité

Cependant, comme nous l’avons vu ci-dessus, l’analyse temporelle des modèles de lien signifie que n’importe quel afflux de liens vers un site va avoir un impact très significatif sur le profil de la temporalité des liens du site. Tandis que cela signifie qu’un site établi pourrait recevoir une poussée significative à court terme, le vrai danger est que si cette activité de développement de lien descend, il y ait déjà un modèle que Google peut interpréter algorithmiquement comme une dévaluation de la pertinence. Le danger est qu’afin de combattre cette perception, le site devra continuer de générer des liens à un volume relativement semblable. Cela signifie devoir s’engager dans un processus continu de marketing viral dans le but de développer les liens – ou bien avoir du « contenu qui tue » qui est tellement intéressant qu’une fois que les utilisateurs sont conscients de son existence, ils continuent de faire des liens vers les nouvelles pages du site. Mais comme la plupart des campagnes de marketing viral ciblent des sites marchands à faible contenu, le manque de contenu viral additionnel pourrait poser de sérieux problèmes avec le positionnement dans Google à la longue. Certains référenceurs répondraient que beaucoup de liens d’une seule campagne de marketing viral confèrent un statut d’« autorité » au site – mais comme les modèles de Google l’indiquent, et comme l’analyse de Rand Fishkin le suggère, l’autorité est entièrement temporelle.

Conclusion

Les concepts de profils de lien et d’analyse temporelle caractérisent un avertissement très clair. Le marketing viral n’est pas fait pour tous les types de site Web, et à long terme, il est susceptible de convenir uniquement à des sites Web déjà établis avec du contenu riche. Malheureusement, trop de propriétaires de sites marchands regarderont les bénéfices potentiels à court terme, avec des indicateurs de mauvaise qualité tels que le volume de trafic plutôt que la qualité pour déterminer leur succès. De cette manière, ils vont réussir non seulement à brûler le processeur de leur serveur, mais aussi les perspectives à long terme de leur site Web sur Google.  

La majeure partie de cet article a été écrit par Brian Turner de Platinax et a été adapté par Vincent pour le Blog Web Marketing.
 

A propos de l'auteur

Thibault

A la tête d'une vingtaine de projet web j'ai plaisir à partager mes compétences sur ce blog et au sein de Works agency

41 Commentaires

  • L’analyse est très pertinente.
    Dans une stratégie de référencement naturel, la question des liens est trop souvent mystérieuse.
    Est-ce que cette technique est positive ou pas? Comment faut-elle l’aborder?…
    Cet article répond à certaines questions.
    Question hasardeuse à Brian Turner ou Vincent.: Est-ce qu’il est possible de réaliser le schéma du profil des liens pour n’importe quel site et comment?
    Merci,
    Arno

  • Arno > Pour le profil des liens, c'est Google qui réalise ce type de schéma. Pour vous aidez à évaluer le vôtre, prenez les informations de Google Outil pour Webmasters. Allez dans Liens > Pages avec des liens externes. Ici vous avez tous les liens que Google voit pointer vers vous. Estimez le nombre de liens naturels par rapport au nombre de liens que vous avez provoqués/achetés/échangés.
    Merci beaucoup pour votre retour.

  • Alors effectivement c'est une vision des choses intérressantes, mais je pense que ça ne prends pas en compte le concept marketing qui veux que l'on soit vu à tout prix pour exister, les réseaux sociaux permettent, non pas de créer un trafic ciblé, ni de faire les meilleurs backlinks, mais au moins que l'on parle de soit.

  • Vince > BRAVO pour cet article !
    Malheureusement j'ai fait l'experience, récemment grâce à une fausse manip qui m'a coûté un sandbox pour un site ( je préfère ne pas le citer ), pourtant il tournait assez bien mais bon… le truc c'est de se procurer un nombre assez important de liens d'un coup ( chose déconseillée ) donc j'imagine que le profil de liens le plus adapté pour ce site est le 2eme cité par Vince, plein de points rouges arf…
    Arno > comme dit précédemment, il est possible d'avoir une idée mais seul google connaît le profil de liens d'un site donné sinon ça serait plus facile de créer un faux profil de liens etc…

  • Pistil Design > Merci de votre retour. Effectivement, la notion de notoriété/visibilité est un concept qui rarement prix en compte pour juger la qualité du référencement.

    Dispoweb > Merci de ta fidélité 😉
    Effectivement Google déteste qu'un site ai du jour au lendemain 1000 liens identiques qui arrivent de façon suspecte. Tu en es sorti de la sandbox ? Moi ça m'est arrivé récemment sur un zlio shop : 0 visites sur un mois… Et oui, il ne vivait que gràce au référencement…

  • Vince> J’auais plus dit qu’il prends ça avec philosophie. Il y a toujours des cycles vers l’acceptation d’un fait : la colère, le refus, la dépression, la résignation…. 🙂

    Mais je crois bien que j’ai un forum qui s’est fait sandboxer aussi.. Alors je crois que moi aussi je vais pouvoir faire des pâtés avec ma pelle et mon seau..

  • Tout à fait en désaccord, le principe semble tenir la route théoriquement mais en pratique il est tout à fait faux. Le marketing viral n’affecte pas de façon négative le référencement bien au contraire ! Et cette histoire de profil de liens est de la bouillie pour chat dans le cas du marketing social, les liens obtenus sont de qualité (donc si on se fit a son dessin c’est un supplément de points bleus) et l’autorité du site augmentera, et ce, non pas seulement à court terme. Et pour la sandbox, c’est un des moyens efficaces d’en sortir, non d’y entrer ! Ce qui peut faire le plus de mal à un site est par exemple la mauvaise tendance sur le marché français à inscrire son site à des centaines d’annuaires plus impertinents les uns que les autres. Jamais on va me faire croire que des liens de journaux et de postes de radio sont nuisible pour le référencement.

  • Francis > Il n'est pas dit que le marketing viral est forcément mauvais pour le référencement. Multiplier des liens de mauvaise qualité et très rapidement, ça c'est dommageable. Mais créer un "contenu qui tue" et obtenir du link baiting, ça c'est positif pour le référencement. Bien sur que liens de journaux et de postes de radio sont bénéfiques pour le référencement. Je ne vois pas où vous avez pu lire ça. Google apprécie les sources fiables et les sites d'information/de presse font partie des sites fiables. En revanche, les liens créés sur les digg likes, eux sont rouges : nombreux, non qualifiés et non naturels car créé par le webmaster/marketeur. Merci de votre retour

  • Pistil Design > Faut voir les bons cotés de la chose, une fois sortie de ce bac à sable, on est sûr de revenir avec les mêmes positions, peut être un peu mieux ( testé avec un nom de domaine blacklisté )
    Francis Vallieres > A force d’avoir des mauvais liens, même les bons perdent de leur qualité, un exemple avec un lien sur une page avec 100 autres liens à coté ( farmlink ) et un autre lien sur une page avec 5 liens en supposant que la 1ere a un pagerank 5 par exemple et la 2eme un pagerank 3 ou 4, tu prends laquelle ? ( j’ai dit pagerank comme exemple mais on peut voir différents critères de sélection )

  • Dispoweb>Il va falloir être patient, mais là où je l’ai un peu mauvaise, c’est que je n’ai utilisé aucune technique « blackhat ». Bon ce n’est pas trop grave pour un petit site perso 😉

    Francis> L’important est d’obtenir des BL avec un bon trust rank, voila le challenge de 2008 🙂 Donc exit les farmlink, l’achat de liens, etc… On mise sur un référencement intelligent aussi, comme le link baiting : des millions de blogs? Comment sortir de la masse…

  • Pour tous mes nouveaux sites il me parait indispensable d'attendre 6 mois pour commencer la construction de la popularité.

    Je préfère laissé le temps à Google de bien comprendre la thématique du site et ensuite lui faire voir que le site devient de plus en plus populaire.

  • C'est clair qu'il faut attendre mais quelques liens avant et en cours de lancement sont indispensable c'est surtout des liens de bonnes qualité qu'on se base dessus lors du lancement 😉

  • Thierry > C'est la technique que j'ai opté pour ce blog : 6 mois sur un "zeblog.com" sans aucune stratégie de liens et ensuite un nom de domaine en .fr, une migration sur WordPress et en avant le net linking 😉 Merci pour le commentaire

  • Webrankinfo vient de sortir un outil sympa pour déterminer l'âge de son site (par Google) et évaluer son indexation.
    Pratique pour savoir où on en est avec la sandbox. Et comme je le disais, le Blog Web Marketing est sorti en août 2007 dans sa version wordpress mais Google le connait depuis octobre 2006 (zeblog). Merci les 301 et les transferts de flux RSS !

  • Tiens tiens, le site sort de la sandbox après quelques semaines, 2 semaines normalement et quelques milliers de visiteurs perdus sachant que google lui apporte environ 60% de traffic donc le retour ( presque ) à la normale 😀

  • Un nouveau concept basé lui sur l'inscription dans des annuaires (est-ce faisable via des blogs ?) permettrait de se positionner en #1 sur Google en 120 jours garantis, leurs concepteurs offrent même de faire monter votre site gratuitement, et ensuite quand vous êtes en position 1 ils vous déclassent si vous n'accepter pas de payer leur dîme… Que penser de ce type de "rançonnage" ? Et pourquoi les moteurs ne réagissent pas à ces pratiques ! Cliquez sur mon nom pour le lien vers le site qui fait ça (en anglais désolé).

  • Maxime > Si vous voulez mon avis, il faut se méfier comme de la peste de ce type de méthodes garanties 100% efficaces et gratuites !
    Et si 3 sociétés souhaitent se positionner sur le même mot clé ? Comment font-elles ? Il n'y a qu'un numéro un sur Google. Et bien c'est celui qui va payer le plus cher… Au final, les dérives des enchères risquent bien de se reproduire ici.
    Je me suis renseigné sur le sujet et il y a déjà des plaintes aux Etats Unis pour , je cite : extorsion de fond !
    A essayer si vous souhaitez être blacklisté très vite 😉
    Merci de m'avoir fait découvrir ça en tout cas !
    Une chose est sûre : Le marketing automatisé n'est pas l'avenir de la SEO.

  • Je me rejoins à l'avis de Vince, faut se méfier de ce type d'offres, personnellement si je tombe sur un site qui garantie te positionner numéro 1 sur un mot-clé précis, je ferme directement la page… pour en être sur tu peux leur demander sur quel mots-clé ils se positionnent numéro 1, je parle bien d'un mot-clé concurrentiel…

  • Hummm, Je rejoins Vince, et Dispoweb. Etre premier sur google, ok, mais sur quelle requ^te? Allez, pour rigoler, je veux être premier sur "création de sites web". Sans payer de Adwords, comment estimer vous le cout pour arriver sur la première page? Combien de temps de travail à frôler le blackhat (link farm, pages satellites, et tout le toutim)… ça me fait doucement rigoler.

    J'avais même vu une annonce qui garantissait l'indexation du site en 48h… pas mal hein 😉

  • Salut Vince,

    Attention tu confonds le SandBox, concept pénalisant les sites récents et les filtres type TrustRank (indice de confiance), qui permettent de détecter une campagne violente de liens (souvent pas naturelle via des réseaux d’annuaires à faible TrustRank).

    Globalement une campagne de marketing virale touche toujours à la fois des TrustRank faibles et des TrustRank (au moins) moyen, il n’y a donc globalement pas d’inquiétudes à avoir, même sur du long terme.

  • Alex > Merci de ton retour.
    Ne penses-tu pas que le trust rank est un des filtres servant (entre autre bien  sûr) à sandboxer un site ? Exemple : si un jeune site sort avec beaucoup de liens à faible trust rank –> hop direction le bac à sable.
    Dans la 2ème partie de ton message, je suis d'accord dans le cadre d'une campagne de marketing viral relayée par des sites au trust rank (au moins) moyen. Mais le danger vient justement de l'amoncellement de liens à faible voir très faible trust rank.
    C'est là que le profil de liens négatif se crée.

  • Les dangers du marketing viral…

    Les dangers de la manipulation des médias sociaux ne sont pas à sous estimer. Trop de propriétaires de sites marchands regarderont les bénéfices potentiels à court terme, avec des indicateurs de mauvaise qualité tels que le volume de trafic plut…

  • Une précision qui tombe à point. La qualité des liens entrants reste la clé de voute du SEO et du SMM. Comprendre les différents mécanismes de propagation du contenu au sein des sites sociaux nous permet de bien tirer notre épingle du jeu (viral).  
     

  • 3 month later,

    Désolé de ce retour tardif.

    Pour répondre à ta question, il n’y a aucun rapport entre le SandBox qui est sur l’âge d’un site (qui correspond pour Google au moment où il est indexé) et le trustrank, qui permet de limiter l’usage de fermes de liens.

    Pour conclure, n’y a strictement aucun risque pour le référencement avec le marketing viral 😀

  • C’est juste pour accentuer le fait qu’il est important de ne pas ous estimer les impacts positifs et négatifs qui peuvent être induits par le marketing viral. (Ainsi que par le marketing oisif par la même occasion..!)

  • Bravo et un grand merci pour cet excellent blog que je viens de découvrir. Je viens d’y passer 3 heures non stop!! il fait partie maintenant de mes favoris, j’y reviendrais souvent!
    Je suis actuellement entrain de monter une site de e-commerce dont le lancement est prévu dans les mois qui viennent. Notre stratégie de lancement est basée sur du marketing viral sur facebook. le principe est de faire gagner des points à nos inscrits à chaque fois qu’ils partagent notre contenu via les widgets facebook. cela constitue t’il des liens de mauvaise qualité? vais je me retrouver dans la sandbox?
    Merci de votre réponse et encore merci pour ce blog plein d’enseignements
     
     

  • Merci Yous ! Je suis ravi que cela vous serve.
    Les liens que vous donnez ne sont pas de mauvaise qualité mais seront invisibles pour Google. En effet, la plupart des utilisateurs de facebook bloquent l’indexation de leur profil (surtout le mur) dans les moteurs de recherche.

    Votre stratégie est bonne pour faire parler de vous mais elle ne servira pas votre référencement.

    Bonne continuation !

  • On sait jamais ce qu’il faut faire. À lire le texte on se dit qu’on ne doit plus faire de référencement ou presque. Pour facebook, il n’y a pas de problèmes. Google ne voit pas ça comme mauvais. C’est naturel, les gens votent pour ton site.

  • Bonjour
     
    Plusieurs Webmasters ont commencé à remarquer que leurs nouveaux sites Internet, à la fois optimisés et ayant de nombreux liens entrants, ne sont pas très bien classés pour leurs mots clés ciblés, même après être indexé par Google. Cela conduit à la théorie du Sandbox de google.

  •              Attractive halter major can be a wonder whom love the particular single-product,Attirethoroughly shown dermis might make people a new hip summer time, the particular basic type as well gives you much more area foradornment, worn out by yourself or blend and also go with possess their unique type.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement mon livre "Les conseils des plus grands"

ATELIER +

J'ai commencé à écrire ce livre en début d'année, je pense qu'il devrait vous plaire, à l'intérieur j'ai accumulé les conseils d'entrepreneurs influents qui vous permettront de connaitre le bagage qu'il faut pour se lancer ou pour se développer :) En bonus, je vous offre un petit guide sur comment mettre en place un formulaire pour récupérer des abonnés sur votre site

Merci !

Je viens de vous envoyer le livre "les plus grands", vous devriez le recevoir d'ici une vingtaine de minutes. En attendant voici un petit guide sur "Les 12 règles les plus importantes lors de la création de son site internet".